Sélectionner une page

Emile Ouosso ministre présente l’ordre national du merite congolais

Emile Ouosso ministre présente l’ordre national du merite congolais

Institué par le décret N° 54-59 du 25 février 1959, l’ordre national du mérite congolais fait partie des distinctions honorifiques de la République du Congo. À ce titre, il a une signification particulière. Selon Emile Ouosso MInistre, au Congo, cette médaille récompense des personnalités congolaises ou étrangères.

Définition et présentation de l’ordre national du mérite

Attribué à titre honorifique, l’ordre national du mérite congolais désigne la plus illustre affirmation officielle de la reconnaissance de la République du Congo.

Selon Emile Ouosso Ministre, il décore à titre ordinaire, exceptionnel ou posthume ; les chefs d’État étrangers ainsi que les personnalités émérites. Sont également éligibles à cette distinction les citoyens congolais ou étrangers qui se sont distingués par des actes ou services remarquables en faveur de la République du Congo.

L’ordre national du mérite congolais compte 5 distinctions dont 3 grandes et 2 dignités. On retrouve ainsi dans la catégorie des grades le chevalier, l’officier et le commandeur. Grand officier et Grand-croix composent les grades dits dignités. Il convient de noter que les grades supérieurs se caractérisent par des signes en argent doré. Quant au chevalier, il a la particularité d’être sans aucune dorure.
 

Historique de l’ordre du mérite national congolais avec Emile Ouosso Ministre

L’ordre national du mérite congolais a vu le jour en février 1959 sous l’impulsion de l’abbé Fulbert Youlou. Il occupait les fonctions de Premier ministre de la République du Congo au moment de la création de cet ordre honorifique le 25 février 1959 par décret N° 54-59. Connue pour être la plus prestigieuse décernée par la république congolaise ; cette distinction honorifique a fait l’objet d’une réorganisation 27 ans plus tard. Ce réaménagement de l’ordre national du mérite congolais intervient avec la prise du décret N° 86-899 du 6 août 1986.

Depuis l’institution de l’ordre national du mérite congolais ; plusieurs femmes qui se sont distinguées par des actions ou des services ont été décorées. Parmi les premières à avoir eu le privilège de recevoir cette récompense méritoire ; on peut citer Antoinette Paka, Marie Tchibassa, Céline Eckomba et Élise Thérèse Gamassa. “Ces premières récipiendaires des médailles de l’ordre du Mérite congolais ont été élevées au grade de chevalier” souligne Emile Ouosso Ministre.

Par ailleurs, il convient de souligner qu’un nombre impressionnant de personnes ont été honorées depuis l’avènement de l’ordre national du mérite congolais. En 2014, date du 55e anniversaire de cette distinction honorifique de la république congolaise, le nombre de récipiendaires était de 14 867. Il a évolué assurément, car plusieurs personnalités éminentes ou citoyens ordinaires congolais comme étrangers ont été décorés depuis cette date jusqu’à ce jour.

Les caractéristiques des grades composant l’ordre national du mérite congolais

Certains éléments permettent de distinguer les différentes médailles que comporte l’ordre national du mérite congolais. Ainsi, l’insigne de commandeur par exemple est une croix avec 8 pointes. Celle-ci est reconnaissable par le médaillon rond à large bordure d’émail noir se trouvant en son centre. Elle est également réalisée en bronze doré avec un petit rayon de forme triangulaire au niveau de la base et des rayons habillés d’émail rouge. Entre les différents rayons qui figurent sur la croix du commandeur, les pointes s’affichent sous la forme de rayons droits et particulièrement courts. On peut observer au sein du médaillon une image héraldique du soleil, à savoir une étoile à huit branches comportant des traits du visage et des rayons droits.

La bordure laisse voir l’inscription « MÉRITE CONGOLAIS » sur fond noir et en lettres dorées. Un motif géométrique se présentant sous la forme de lignes brisées se trouve également en bas. Parfaitement lisse, le verso de la médaille du commandeur ne possède pas d’émaux ni d’images. Pour ce qui est de l’insigne de grand-officier, c’est une étoile de 51 mm. Celle-ci est conçue en métal uniface doré émaillé. L’ordre national du mérite congolais se reconnaît à son ruban rouge foncé disposant d’une bande noire large au milieu.

A propos de l'auteur

30 Jours Gratuit

Archives

Vidéos récentes

Chargement...

Amazon

Suivez moi sur Facebook

Facebook Pagelike Widget