Sélectionner une page

Qu’est-ce que l’urbex?

Qu’est-ce que l’urbex?

L’urbex qui est de diminutif d’exploration urbaine est l’acte d’entrer, de passer du temps et de photographier des bâtiments ou des zones abandonnés. Ces zones en friche souvent clôturées sont généralement inaccessibles au grand public.

Beaucoup de ces endroits sont dangereux en raison d’un manque d’entretien sur une longue période ou la présence d’amiante. Il s’agit généralement de bâtiments en attente pour une démolition. Mais l’Etat, les communes et les propriétaires privés laissent ces bâtiments debout car les abattre coûte de l’argent.

C’est un hobby fascinant, car vous plongez dans l’histoire et le patrimoine mais ce sont aussi des lieux doucement repris par la naturea. J’ai récemment observé une harde d’une dizaine de cerfs qui se promenaient librement dans un ancien camp militaire abandonné.

Qui sont ces explorateurs urbains?

Les explorateurs urbains ou Urbexers sont des aventuriers et pas des criminels. Leur devise est “ne prendre que des photos et ne laisser que des empreintes” take only pictures and leave only footprints”.

Les urbexers ne cassent pas, ne volent pas ou ne rendent pas ces zones encore plus insalubres pour les suivants qui voudront également découvrir ces zones.

Explorer demande beaucoup d’obstination et d’efforts pour trouver des sites incroyables à visiter. Comment entrer sans déranger en trouvant des points d’entrée est l’une des choses les plus importantes de l’urbex.

D’autres visiteurs de ces lieux vides, graffent, y organisent des fêtes, des concerts ou de petites expositions temporaires, mais les urbexers s’imprègnent simplement de l’atmosphère.

Pourquoi?

Un bâtiment ou une zone abandonnée peut nous en dire beaucoup sur notre histoire, notre culture et notre façon de faire les choses.

Ceux qui entrent dans ces espaces s’intéressent à ce qui se passe derrière des portes closes. Même observer le décor, les meubles ou l’équipement utilisés ne peuvent vraiment être connus qu’après avoir pénétré à l’intérieur.

Par exemple : dans l’ambassade irakienne abandonnée à Berlin, on peut tomber sur de nombreux objets intéressants comme des machines à écrire, des livres sur le Moyen-Orient et d’innombrables portraits de Saddam Hussein…Ce bâtiment qui existe toujours, offre au courageux explorateur une chance de regarder en arrière et d’imaginer à quoi ressemblait le passé.
De nombreux explorateurs urbains préfèrent garder les lieux secrets. Ils savent que crier sur les toits la localisation d’un lieu abandonné peut rapidement attirer des vandales et des raves illégales.

Toutefois, il existe de nombreux forums en ligne dédiés à l’urbex où photographes et explorateurs partagent des histoires, des images et des lieux. Ces forums internet sont un excellent point de départ, vous donnant une idée de ce que l’urbexing implique. Mais aussi de l’évolution de ces espaces au fil du temps. Sur ces forums, les internautes laissent des commentaires sur les lieux, avec des conseils et les difficultés sur comment et quand entrer.

Les gens donnent également le nom de la zone, ce qui facilite la recherche sur Google Maps. De là, vous pouvez utiliser des vues de Google Street View pour rechercher la meilleure entrée. Il existe surement des sites Web locaux consacrés à l’exploration urbaine dans votre région.

Même si c’est généralement dans les capitales qu’on trouve la majorité des bâtiments vides, ne négligez pas les zones campagnardes dans vos explorations.

Votre sécurité est importante

Le bâtiment est-il en train de s’effondrer et y a-t-il eu des accidents dans le passé? Le bâtiment est peut être surveillé par un service de sécurité? Des ouvriers au travail dans le coin? D’autres visiteurs ou squatteurs? Réfléchissez donc avant d’agir le plus intelligemment possible. L’urbexer doit parfois savoir se cacher…

La sécurité est votre première priorité, et votre équipement variera d’un endroit à l’autre. Les gants, les vêtements résistants et les chaussures résistantes font partie du kit de base et vous ne devriez jamais partir sans eux. D’autres endroits nécessitent un masque, des lunettes, un imperméable, un parapluie, une corde … Une trousse de premiers soins peut être d’une aide précieuse en cas de bobo. Ces lieux abandonnés sont pleins de dangers comme des bris de verres ou du métal rouille. De plus, ayez toujours une lampe frontale avec vous.

Regardez également la meilleure période de l’année. Le printemps et l’été apporteront beaucoup de végétation, ce qui est idéal pour les prises de vue vertes. Il apporte également des grandes orties, des moustiques et augmente les chances de rencontrer d’autres personnes lors de votre exploration.

Mais, vous devez aussi penser à votre équipement photo sans trop vous surcharger. Une petite quantité de matériel photo vous permet de vous déplacer rapidement et de vous cacher. Pourtant, il peut y avoir des situations où vous avez l’impression d’avoir besoin d’un trépied et de nombreux objectifs. Peut-être aussi d’autres accessoires, comme des flashs.

Rappelez-vous, vous devrez peut-être grimper, esquiver et ramper lors de la visite de nombreux espaces. Votre équipement peut vous ralentir. Vous pouvez emporter de nombreux sacs si vous avez une bonne cachette pour les laisser le temps de votre exploration.

L’une des choses à emporter ou pas est votre carte d’identité… La police pourrait vous arrêter et l’exiger, mais souvent ils vous demanderont juste de partir…

A propos de l'auteur

urmila

Bonjour, je m'appelle Urmila et j'ai créé ce blog pour vous partager tout un tas d'articles sur mes passions et occupations. J''adore écrire, voyager et me promener. Welcome sur travelblog.

Laisser un commentaire

30 Jours Gratuit

Archives

Vidéos récentes

Chargement...

Amazon

Suivez moi sur Facebook

Facebook Pagelike Widget